Nadine Bourgeois, sculptrice




Fille de photographe professionnel obsédé par la lumière sans doute son père lui aura-t-il transmis un peu de cette quête qu'elle associe depuis toujours avec l'idée de transparence.
Petite fille de menuisier, c 'est dans l'odeur des « ripes » que toute enfant elle se plaisait déjà à jouer.

Depuis son mémoire sur le tissage ( Ecole Normale 1978 ), Nadine Bourgeois a toujours ressenti le besoin de se confronter à la matière, le fil d'abord, puis le bois ; et d'alterner formations auprès de professionnels (tisserands, ébénistes, mosaïste...), recherches personnelles et retours à son atelier.

C'est en 2006 qu'elle devient professionnelle, avec deux installations sur le sentier Land'art de Bourrou.
Ses premières sculptures associent alors bois, tissage de fils et de végétaux, mosaïque; chaque technique et chaque matière s'enrichissant des autres et de leurs contrastes.

D'abord guidé par les bois et leur singularité, son travail devient plus construit, avec des recherches sur la forme, l'épure, tout en privilégiant toujours l 'association des matières.

Alors en 2013, quand sa route croise celle de Muriel Goupy, verrier, cela a été comme une évidence et le début d'une collaboration qui ne demande qu'à progresser.

Conjointement, ses créations personnelles actuelles prennent un tour résolument contemporain avec un jeu de superpositions et l'utilisation du nylon . Une infinité de possibles encore à explorer !


Nadine Bourgeois nous donne à voir un univers original de contrastes et de paradoxes, à la fois contemporain et intemporel, un univers féminin, tout d'élégance, de légèreté et de transparence, où joue inlassablement la lumière.









Approche artistique





J'aime jouer avec les contrastes apparents des matières et des techniques, associer la lumière du verre avec la chaleur des bois, les superpositions des fils ; j'aime marier solidité, opalescence, souplesse, légèreté avec sous-tendue depuis toujours l'idée de transparence.

J'aime inventer, chercher, essayer, me tromper, recommencer, concevoir une sculpture en pensée et m'étonner que sa réalisation soit à la fois conforme et autre comme si une part d'elle m'avait déjà un peu échappé.

Au travers de mon abstraction, j'aime que chacun puisse y voir ce qu'il est, se projeter, rêver, suivre le fil … de son imagination.







Top